Rencontres autour des textes

21/11/19 : Lecture de L’occupation dans le cadre des « Ecritures en chantier » : les auteurs et autrices de théâtre s’inspirent, respirent, font des plans, des tentatives, se lancent, rabotent, coupent, réécrivent, doutent, se questionnent, s’interrogent… et vient le moment où ils ont besoin d’entendre leur texte, mais aussi de le faire entendre et d’avoir les retours d’un public. Un auteur, une autrice vient dévoiler un texte en chantier donc inouï et inédit, lu par des comédiens.
La lecture est suivie d’un bord de plateau au cours duquel le public peut partager son ressenti et ainsi faire pleinement partie du processus de création.

Dédicace de Zébulon

23/03/19 – 15h : en dédicace de Zébulon (éditions La Part Commune) à Rennes, au festival Rue des Livres.

Lecture de L’Énéissade

09/12/18 : Prieuré de Saint-Rémy-la-Varenne, salle de la cheminée

Conte accompagné de guitare par Maëlle Levacher en solo, L’Enéissade est la nouvelle mouture du texte L’Odyssée d’Enéis, autrefois porté en groupe sur les scènes de la région lilloise (vidéo de cet ancien spectacle ici).


Lectures de La Veillée de l’hyène avec la comédienne Servane Daniel

Ateliers d’écriture

Ateliers d’écriture de textes de théâtre

Contenu

Exercices d’écriture sous contrainte destinés à

  • casser les automatismes (réflexe d’écrire à la première personne, de « bien » écrire, de raconter dans l’ordre chronologique, de s’interdire des choses a priori impossibles sur le plan scénographique, etc.) ;
  • articuler divers modes d’énonciation au lieu d’écrire l’intégralité d’un texte soit en récit, soit en dialogue, soit en monologue ;
  • accueillir les évolutions d’une histoire préétablie qui surviennent spontanément lorsqu’on en change le mode d’écriture (évolution de la nature de la relation des personnages, de leurs motivations, etc.).

Méthode

  • Encadrement du groupe, adaptation des consignes aux caractéristiques du groupe.
  • Alternance de propositions de travail seul ou en binôme.
  • Accompagnement particulier par une adaptation des consignes au cas par cas permettant à chacun de contourner ses blocages.

I

Ateliers d’écriture créative – littérature générale

Contenu

Découverte des tours caractérisant un genre littéraire, puis mise en œuvre de ces tours dans le cadre d’une consigne d’écriture créative. Exemples :

  • Portrait moral à la manière de La Bruyère. 1. Étude d’un « caractère » : présent de vérité générale, peu de liens logiques explicites, pas de psychologie (on fait connaître le personnage en représentant ses actes, pas en révélant ce qu’il pense). 2. Consigne : dressez le portrait moral de l’étudiant adepte de la procrastination.
  • Description animée à la manière de Buffon. 1. Étude d’un extrait : vision du milieu naturel allant du panorama vers le détail, mouvements exprimés par les formes en -ant (participe présent, gérondif, adjectif verbal), appel aux perceptions sensorielles du lecteur. 2. Consigne : vous débarquez sur une planète inconnue ; faites voir au lecteur ce que vous voyez, faites en sorte qu’il développe une représentation mentale en mouvement.

Écriture d’invention à partir d’un début imposé ; réflexion sur le choix du type de narration, révision de la concordance des temps, etc.

Vers : bouts-rimés, blasons. La contrainte des règles métriques élémentaires oblige à chercher des synonymes au nombre de syllabes adéquat, occasion d’ouvrir un dictionnaire des synonymes et d’enrichir son lexique.

Redécouverte de la notion de registres de langue : l’argot peut être littéraire

À l’occasion :

  • culture générale sur l’histoire de la littérature, la condition d’auteur, la censure institutionnelle etc.
  • découverte des procédures éditoriales : orthotypographie, conception et impression d’un recueil

Méthode

  • Pour la partie écriture créative, je propose une consigne thématique mais ne l’impose pas ; sa fonction est de permettre à ceux qui n’ont pas d’idée de se lancer.
  • J’accompagne le travail et propose une remédiation en cas de difficulté, saisissant l’occasion de revoir avec le groupe des concepts de base. Par exemple, distinction entre récit et discours, ou entre discours direct, indirect et indirect libre, ou entre fiction, biographie, autobiographie et autofiction…
  • Je montre aux participants l’intérêt de phases de travail et de relecture en binôme (celui qui écoute avertit l’autre des équivoques que comporte son texte)

Réalisations

En 2015, à l’ISA Lille (école d’Ingénieurs), les textes produits par les étudiants ont été imprimés en recueil par l’école, et les textes issus de l’atelier consacré au poète Jehan-Rictus ont été publiés par les éditions du Petit Véhicule au sein de mon ouvrage Un Chœur populaire : Jehan-Rictus en pastiches aujourd’hui (étude, choix de textes et pastiches).

Expérience

2019-11           École du TPN (Théâtre Populaire Nantais) :
Stage d’écriture dramatique (14h), étudiants comédiens de 2e année

2019-01          UCO (Université catholique de l’Ouest, faculté des Humanités) :
Ateliers d’écriture créative (20h), étudiants en Licence 1

2015                ISA Lille (école d’ingénieurs) :
Ateliers d’écriture littéraire (20h), étudiants de 4e année

2011-2013       ICL (Institut catholique de Lille, faculté de Littératures et Civilisations étrangères) :
Ateliers d’écriture créative (24h/an, pendant 3 ans), étudiants en Licence 1

Cie des Cavaliers du Vautoudan

La Cie des Cavaliers du Vautoudan (Porcaro, 56) crée des spectacles équestres, pour lesquels Maëlle Levacher a réalisé des affiches. Vidéos des spectacles sur cette page.

"L'envol du Dragon", spectacle équestre de la Cie des Cavaliers du Vautoudan (2013)

« L’envol du Dragon », spectacle équestre de la Cie des Cavaliers du Vautoudan (2013)

"Circus", spectacle équestre de la Cie des Cavaliers du Vautoudan (2014)

« Circus », spectacle équestre de la Cie des Cavaliers du Vautoudan (2014)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musique-spectacle baroques

Maëlle Levacher chante de la musique ancienne aux côtés de Loïc Chahine (rédacteur en chef de le-babillard.fr).

Maëlle Levacher a fait ses premiers pas sur scène au sein du Carnaval du Parnasse, compagnie nantaise amateurs créée par Loïc Chahine. Cette compagnie monte en 2008 son premier spectacle, Pyrame et Thisbé, parodie anonyme de la tragédie en musique éponyme de Francoeur et Rebel (1726). Maëlle Levacher y assure le rôle de Thisbé. Cette parodie est présentée au Pôle étudiant puis au Théâtre Universitaire de Nantes en 2008 (extraits vidéos de Pyrame et Thisbé).

L’année suivante, elle chante une Ode à la déesse des chats égyptiens, dans La Jalousie avec sujet, ou A fourbe, fourbe et demi, parodie de l’opéra Isis de Lully et Quinault. La pièce est représentée au Théâtre Universitaire de Nantes en 2009.