Ateliers d'écriture
[entry-title]

À Lille, Maëlle Levacher a animé des ateliers d’écriture auprès d’étudiants âgés de 18 à 22 ans :

  • En 2015, à ISA Lille (école d’Ingénieurs) : un groupe de 10 étudiants, pour 10 séances de 2h. Les textes produits par les étudiants ont été imprimés en recueil par l’école, et les textes issus de l’atelier consacré au poète Jehan-Rictus ont été publiés par les éditions du Petit Véhicule au sein de mon ouvrage Un Chœur populaire : Jehan-Rictus en pastiches aujourd’hui (étude, choix de textes et pastiches)
  • Chaque année, de 2011 à 2014, à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université catholique de Lille : deux groupes de 20 étudiants, pour 12 séances de 2h

Formule de ces ateliers

Contenu

  • Découverte des tours caractérisant un genre littéraire, puis mise en œuvre de ces tours dans le cadre d’une consigne d’écriture créative. Exemples :
    • Portrait moral à la manière de La Bruyère. 1. Étude d’un « caractère » : présent de vérité générale, peu de liens logiques explicites, pas de psychologie (on fait connaître le personnage en représentant ses actes, pas en révélant ce qu’il pense). 2. Consigne : dressez le portrait moral de l’étudiant adepte de la procrastination.
    • Description animée à la manière de Buffon. 1. Étude d’un extrait : vision du milieu naturel allant du panorama vers le détail, mouvements exprimés par les formes en -ant (participe présent, gérondif, adjectif verbal), appel aux perceptions sensorielles du lecteur. 2. Consigne : vous débarquez sur une planète inconnue ; faites voir au lecteur ce que vous voyez, faites en sorte qu’il développe une représentation mentale en mouvement.
  • Écriture d’invention à partir d’un début imposé ; réflexion sur le choix du type de narration, révision de la concordance des temps, etc.
  • Vers : bouts-rimés, blasons ; la contrainte des règles métriques élémentaires oblige à chercher des synonymes au nombre de syllabes adéquat, occasion d’ouvrir un dictionnaire des synonymes et d’enrichir son lexique.
  • Redécouverte de la notion de registres de langue : l’argot peut être littéraire
  • À l’occasion :
    • culture générale sur l’histoire de la littérature, la condition d’auteur, la censure institutionnelle etc.
    • découverte des procédures éditoriales : orthotypographie, conception et impression d’un recueil

Méthode

  • Pour la partie écriture créative, je propose une consigne thématique mais ne l’impose pas ; sa fonction est de permettre à ceux qui n’ont pas d’idée de se lancer.
  • J’accompagne le travail et propose une remédiation en cas de difficulté, saisissant l’occasion de revoir avec le groupe des concepts de base. Par exemple, distinction entre récit et discours, ou entre discours direct, indirect et indirect libre, ou entre fiction, biographie, autobiographie et autofiction…
  • Je leur montre l’intérêt de phases de travail et de relecture en binôme (l’étudiant qui écoute avertit l’autre des équivoques que comporte son texte).