Ateliers d’écriture

Expérience

2022 et 2020       ICL (Institut catholique de Lille) :
Ateliers d’écriture créative, étudiants en Licence 1 de Littératures et Civilisations étrangères (24h), et en Licence 2 de Lettres modernes (18h)

2019           École du TPN (Théâtre Populaire Nantais) :
Stage d’écriture dramatique (14h), étudiants comédiens de 2e année

2019          UCO (Université catholique de l’Ouest, faculté des Humanités) :
Ateliers d’écriture créative (20h), étudiants en Licence 1

2015                ISA Lille (école d’ingénieurs) :
Ateliers d’écriture littéraire (20h), étudiants de 4e année

2011-2013       ICL (Institut catholique de Lille, faculté de Littératures et Civilisations étrangères) :
Ateliers d’écriture créative (24h/an, pendant 3 ans), étudiants en Licence 1

ATELIERS D’ECRITURE D’INVENTION

Chaque atelier comprend deux volets :

  • un volet analyse, qui consiste en la découverte des caractéristiques d’un type de texte ;
  • un volet invention, qui consiste à reproduire ces caractéristiques au sein d’un texte d’invention.

À l’occasion :

  • Culture générale sur l’histoire de la littérature, la condition d’auteur, la censure institutionnelle etc.
  • Découverte des procédures éditoriales : orthotypographie, conception et impression d’un recueil.

Méthode

  • Pour le volet écriture d’invention, je propose une consigne thématique mais ne l’impose pas ; sa fonction est de permettre à ceux qui n’ont pas d’idée de se lancer.
  • J’accompagne le travail et propose une remédiation en cas de difficulté, saisissant l’occasion de revoir avec le groupe des concepts de base. Par exemple, distinction entre récit et discours, ou entre discours direct, indirect et indirect libre, ou entre fiction, biographie, autobiographie et autofiction…
  • Je montre aux participants l’intérêt de phases de travail et de relecture en binôme (celui qui écoute avertit l’autre des équivoques que comporte son texte).

ATELIERS D’ECRITURE DE TEXTES DE THEATRE

Contenu : exercices d’écriture sous contrainte destinés à

  • casser les automatismes (réflexe d’écrire à la première personne, de « bien » écrire, de raconter dans l’ordre chronologique, de s’interdire des choses a priori impossibles sur le plan scénographique, etc.) ;
  • articuler divers modes d’énonciation au lieu d’écrire l’intégralité d’un texte soit en récit, soit en dialogue, soit en monologue ;
  • accueillir les évolutions d’une histoire préétablie qui surviennent spontanément lorsqu’on en change le mode d’écriture (évolution de la nature de la relation des personnages, de leurs motivations, etc.).

Méthode

  • Encadrement du groupe, adaptation des consignes aux caractéristiques du groupe.
  • Alternance de propositions de travail seul ou en binôme.
  • Accompagnement particulier par une adaptation des consignes au cas par cas permettant à chacun de contourner ses blocages.

REALISATIONS

En 2015, à l’ISA Lille (école d’Ingénieurs), les textes produits par les étudiants ont été imprimés en recueil par l’école, et les textes issus de l’atelier consacré au poète Jehan-Rictus ont été publiés par les éditions du Petit Véhicule au sein de mon ouvrage Un Chœur populaire : Jehan-Rictus en pastiches aujourd’hui (étude, choix de textes et pastiches).